Écris-moi ou dessine moi ta solidarité

L’idée est simple: un poème, un dessin …envoyé à une personne que l’on ne connait pas,  juste pour faire plaisir! Les trois collèges du canton, Bachelard, Dunant et Rameau ont répondu à cet appel ! Plusieurs dizaines d’élèves ont oeuvré pour créer des poèmes, des cartes, des dessins ou des contes destinés aux personnes âgées ou isolées du canton! Ce geste de solidarité a beaucoup apporté aux classes qui ont pu se fédérer autour de ce projet simple et concret.

Toutes ces oeuvres ont été réalisées avec le coeur, les élèves ont dit combien ils étaient heureux de pouvoir apporter un peu de joie en cette période morose. Cette opération permet de tisser des liens entre les générations et montre combien les jeunes adolescents sont attachés à la solidarité, à l’entraide.

Un petit morceau de soleil , un peu de ciel bleu dans la boite aux lettres  pour tous les chanceux qui recevront ce message écrit par des adolescents d’aujourd’hui! Les conseillers départementaux Céline Maglica et Massar N’Diaye sont heureux d’avoir porté cette belle opération de solidarité. »

Ils espèrent d’ailleurs recevoir des réponses !! Tous ces dessins et textes ont été envoyés, après un tirage au sort, à plusieurs centaines de personnes résidant sur la canton de Dijon 6 !

Action sociale et laïcité

Lutter contre la précarité des jeunes , défendre les services dédiés à l’enfance en danger et faire vivre la laïcité dans nos collectivités…Voilà quelques axes de mon intervention lors de la dernière session budgétaire du Conseil départemental de la Côte d’Or.

Et enfin réaffirmer qu’il n’y a pas des élus qui défendent l’urbain contre des élus qui défendent le rural mais des élus qui défendent un territoire que nous avons tous en partage: la Côte d’Or !

Céline Maglica Vidéo du 17 novembre 2020 en session au Département Intervention sur la tarification des cantines scolaires dans les établissements privés

Est-ce que donner la même chose à tous est une garantie d’égalité ? Ma réponse est non ! À l’heure où l’argent public se fait si rare, le Département fait le choix de redistribuer 650 000 euros pour contribuer aux frais de cantine des élèves scolarisés dans les collèges privés. Pour moi qui suis attachée à l’École de la République , l’argent public géré par le Département n’a pas vocation à amoindrir le coût de l’enseignement privé. Aider toutes les familles qui sont en difficulté à cause de la crise sanitaire et qui perdent des revenus, oui. Distribuer de l’argent public même à ceux qui n’en ont pas besoin, non !